OCT-Fleurus-logo
  • Accueil
  • Différents lieux de l’entité de Fleurus liés aux batailles

Différents lieux de l’entité de Fleurus liés aux batailles

 

carte entite bataille

Cette carte est disponible dans notre E-shop

Vieux-Campinaire :

Ancienne abbaye de Soleilmont

1)      L’abbaye bernardine de Soleilmont : Cette abbaye existe depuis le 13ème siècle. Au moment de la Révolution française, elle eut la chance de ne pas être brûlée comme d’autres abbayes de notre région (Aulne, etc.). Un incendie, le 24 décembre 1963 mis fin à cette longue histoire. L’abbaye moderne se trouve dans le bois de Soleilmont.

amenag tourisme foret des loisirs

2)      La Forêt des Loisirs : En 1815, les terrains de la Forêt des Loisirs furent le théâtre d’un affrontement entre les troupes de Napoléon arrivant de Charleroi et les prussiens de Blücher gardant la route de Gembloux à Bruxelles. Cette lutte retarda longuement l’avancée des troupes françaises.

Fleurus :

Martinroux

1)       La ferme de Martinrou : La ferme de Martinrou a vu passer et s’arrêter toutes les troupes qui ont fréquenté notre région au cours des trois derniers siècles. A l’arrière des bâtiments coule un petit ruisseau nommé « ruisseau de Martinrou ». En 1815, l’avant-garde de la cavalerie française s’y arrêta dans la nuit du 15 au 16 juin.

Eglise St Victor

2)      Eglise Décanale Saint Victor : L’église de Fleurus est le plus ancien bâtiment de notre entité. La tour, construite à la fin du 12ème siècle, est en fait un donjon qui se trouva inclus dans le lieu de culte lorsqu’il perdit son intérêt militaire. Lors des nombreux conflits qui eurent lieu sur notre territoire, l’église servi systématiquement d’hôpital.

Maison Tournay

3)      La maison « Tournay » : Situé sur la Chaussée de Charleroi à Fleurus. Cette maison fut autrefois occupée par les sœurs de Notre-Dame. En 1815, cette maison fut transformée également en hôpital.

Monument 3V

4)      Le Monument Aux Victoires Françaises : Ce monument célèbre les batailles de 1690-1794-1815. Le monument est avant tout un objet symbolique. Construit en 1936, en pleine montée du nazisme, il peut être considéré comme un signe pro-Français.

Moulin Naveau

5)         Le moulin Naveau : Situé juste derrière le monument Aux Victoires Françaises, se trouve le moulin ayant servi d’observatoire à Napoléon durant la bataille de Fleurus, le 16 juin 1815. Une pierre enchâssée dans la maçonnerie rappelle cet événement.

Chateau Paix

6)         Le château de la Paix : Construit à la fin du 18ème siècle. Le Château de la Paix est, en 1815, la propriété d’un ancien officier de l’Empereur. C’est donc tout naturellement là qu’il passera la nuit du 16 au 17 juin après la bataille.

Chateau Zualart

7)       Le château Zualart : Alors que le 16 juin, Napoléon résidera au Château de la Paix, son état-major sera lui logé au château Zualart. Ce bâtiment est aujourd’hui occupé par l’école des sœurs Notre-Dame

Stele du boulet

8)         La stèle du boulet : Située dans la parc du Château Zualart, cette stèle a été montée autour d’un boulet trouvé dans le parc du château. Le boulet a disparu depuis longtemps mais la stèle existe toujours mais a été déplacée.

Heppignies :

Eglise Heppignies

1)      L’église Saint-Barthélemy : Datant du 17ème siècle, l’église Saint-Bathélémy joua un rôle important lors des combats de 1794. Retranchées sur sa butte, adossées aux ruines du château, les troupes de Championnet y tinrent l’aile gauche des forces de Jourdan.

Saint-Amand :

Stele Girard

1)      Le Monument Girard : C’est en attaquant cette ferme où les Prussiens étaient retranchés que le général Girard, l’un des audacieux jeunes généraux de Napoléon, trouva la mort.

Eglise St Amand

2)      L’église : Le village Saint-Amand possède la particularité d’être un village double, très étendu. La bataille de 1815 a traversé ce village de part en part. Les premiers combats ont eu lieu du côté de l’église. Ils furent, paraît-il, d’une rare violence.

Wagnelée :

Fermes Chassart

1)         Les Fermes de Chassart : Cette ferme double est l’une des plus anciennes de notre commune. Elle est aujourd’hui encore la propriété d’un descendant d’un officier de Napoléon originaire de notre région. En 1690, c’est adossé à cette ferme que le général de Waldek tentera de stabiliser un front. Inutilement.

Pour plus d'informations sur les victoires françaises de Fleurus, cliquez ICI.

Imprimer E-mail

Un patrimoine touristique,

historique et naturel...

Se restaurer & se loger

Nous contacter

OCT-Fleurus-logo-contact

Rue de la Virginette, 2
6220 Fleurus

Tél. 071.88.50.72 Fax 071.888.533

Nous contacter